[Test] Samsung Odyssey ARK 55 Gen 2

High TechTests
272 vues
1 Commentaire

Après beaucoup de réflexion à la recherche d’un écran hors normes, je me suis tourné vers la nouvelle génération du Samsung Odyssey Ark 55 Gen2 ! Je vous livre mon avis au déballage et après quelques jours d’utilisation.

Présentation du Samsung Odyssey Ark :

Le Samsung Odyssey Ark 55 Gen 2 est un écran PC incurvé de 55 pouces de diagonale, une taille imposante pour un écran quasi-unique sur le marché des écran PC de 55″ et plus. Comme le modèle de première génération, l’écran est de type VA incurvé à 1000r et propose une définition UHD de 3840 x 2160px permettant de monter jusqu’à 165 Hz avec un temps de réponse de 1 ms de gris à gris. Une luminance maximale de 420 cd/m², la prise en charge la HDR 10+ Gaming et Quantum HDR 32x ainsi qu’un rétro-éclairage variable sur 1052 zones pour parfaire le taux de contraste à 1 000 000:1.

La connectique est quant à elle toujours déportée dans un boîtier One Connect dont la seule différence se joue au niveau de partie arrière en lui rajoutant quelques améliorations ! Le Display Port 1.4 fait enfin son apparition (en replacement d’une connexion HDMI), 3 HDMI 2.1, un HUB USB avec deux ports USB Type-A et la prise jack. Niveau sans fil, WiFi 5 et le Bluetooth 5.2 comme avant.

L’écran tourne sous Tyzen, l’OS de Samsung, ce qui lui permet d’être également un Smart Monitor et intègre ainsi son lot de fonctionnalités associées à cette désignation.

Coté fixation, l’écran propose cette fois-ci, en supplément de son pied massif de 29Kg, la possibilité de le fixer via un support VESA 200×200, par ailleurs l’adapteur est inclus dans le carton, un accessoire non-négligeable car en général vendu plus de 200€ chez les autres concurrents !

Mode Cokpit ?

Envie d’entrer dans la peau d’un pilote ? Faites pivoter l’écran en mode Cockpit avec les fonctions HAS, de basculement et de pivotement, pour un environnement visuel optimal. Ce positionnement idéal génère un nouveau sentiment d’immersion, renforcé par l’éclairage Eclipse Lighting.

Personnellement, ce mode est de loin celui qui m’intéresse, je pense d’ailleurs que ce mode devrait être retravaillé afin de ne pas casser le cou sur de longues utilisations.

Commençons par le début ... le colis !

Reçu en 48h après un commande sur le site officiel de Samsung, un énorme carton de plus de 50kg. Le même genre de carton qu’une grande partie des téléviseurs de la marque

Quand j’ai reçu le colis, un poil malmené, au angle éclaté et aux divers trous laissant entrevoir une belle couche de polystyrène, j’ai eu un peu peur d’avoir une surprise… Mais plus de peur que de mal, tout à l’intérieur été intact, à sa place et relativement bien scotché.

Le déballage ! Un histoire de gros bras ...

Je n’ai malheureusement pas pris le temps de faire des photos lors de mon déballage, mais c’est quelque chose dont je me rappellerai ! Quand il a fallu relever l’impressionnante dalle à deux !

Relativement bien pensée par Samsung, la notice de montage claire et pas-à-pas a été d’une aide précieuse, impossible de faire n’importe quoi avec un produit aux allures fragiles, mais un poids plus que certain ! Les dimensions rendent également le déplacement un peu complexe, je vous conseille de déballer celui-ci dans la pièce où il finira ces jours !

Pour rappel :
Poids de l’ensemble avec pied : 41.5 kg
Poids de l’ensemble sans pied : 21.1 kg
Poids du produit dans son emballage : 57.1 kg

Premier démarrage !

J’avais prévu un immense setup pour accueillir le monstre, et premier démarrage de la bête sur le bureau. Chose surprenante, du tout ce que j’ai pu lire, je suis une des rare personne à avoir placé ce dernier dans un angle pour avoir les 120-135 cm de recul nécessaire pour un confort optimal !

L’écran est beau, l’image est vraiment belle et elle rend bien ! J’ai rajouté une lumière supplémentaire à l’arrière pour ne pas perdre la vue avec la luminosité impressionnante de la dalle !

*Windows démarre*

Me voilà sur mon ancien bureau en 4k, les éléments sont grands et une mise à l’échelle s’impose… Premier point négatif qui me saute au visage, l’écran manque de finesse dans l’image, pas assez de points par centimètre… Ou mes réglages ne sont pas encore suffisamment optimisés, je me dis qu’il me faudra du temps pour optimiser tout cela et je passe à autre chose en attrapant ma manette de PS5…

*Biiip, la PS5 démarre*

Alors, il faut savoir qu’habituellement, je joue directement depuis mon environnement Windows en utilisant un carte d’acquisition 4k60 de chez Elgato, mais pour le coup, j’ai testé ce coup-ci en direct et là par contre, c’est une vrai claque ! L’image est magnifique, j’en prends plein la vue, et je me rends compte que l’Ark est vraiment prévu pour jouer !!

Jouer c'est bien, mais mon travail ?

Avant toute chose, je travaille dans l’univers du web et pour moi cet écran est avant tout un espace de travail que je souhaitai agrandir par rapport à mon ancien DELL 49″ UltraWide… J’ai perdu en finition d’image, mais j’ai gagné le double d’espace de travail (Encore que, prochainement, dans mon Setup optimum de rêve, je compléterai avec un voir deux 32″ complémentaires)… Je passe ainsi de 3 fenêtres full HD à 4 fenêtres et ce mouvement me permet de gagner en productivité et en confort.

Mais, il y a un mais, je trouve que l’écran est positionné trop haut, le pied ne permet pas de mettre la dalle proche de plateau de bureau, l’œil est donc ainsi posé trop bas dans l’écran pour exploité la totalité de la hauteur sans mouvement de tête, pour la préservation de mes cervicales, ce n’est pas terrible… je vais devoir remédier à cela avec un support personnalisé et mettre ce lourd et imposant pied à la retraite plus vite que prévu.

Coté colorimétrie, après de longues heures de réglage, je suis parvenu à avoir des couleurs fidèles pour de la conception graphique, mais cette opération fût très coûteuse en temps pour trouver les bonnes plages de réglage… Cependant j’ai l’impression qu’une plage dynamique reste présente car suivant l’affichage à l’écran, les rendus ne semble pas identique comme par exemple sur PS3, j’ai un affichage moins fin et plus lumineux comme si les curseurs étaient poussés à fond niveau contraste, cet affichage se produit lors du menu d’extinction de la console donc au final très peu contraignant…

Le dial et la télécommande ... utiles ?

Le Samsung Odyssey Ark est livré avec 2 « télécommandes », une télécommande classique et une télécommande atypique nommée Samsung Dial ! Les deux périphériques sont rechargeables via USB type C mais aussi via un module solaire intégré dans chaque appareil, pratique ! Et même si vous vivez dans une grotte, la lumière artificielle fonctionne et recharge la batterie de ces derniers.

Je me sert très peu de la télécommande, car je ne me sert pas de la fonction smart TV du moniteur, et comma la fonction du son est présente sur la dial, celle-ci prend un peu la poussière sur le bureau…

Quant au Samsung Dial, je l’utilise principalement pour aller dans les menus de l’écran ou pour augmenter ou baisser le son du moniteur. Il me sert aussi pour réveiller ce dernier quand il passe en veille après une longue période d’utilisation et que le Displayport n’ai pas réussi à réveiller le monstre de son sommeil profond.

Une autre fonction qui n’en ai pas une en réalité, le Dial émet un clic en tournant la grosse molette, ce qui est très satisfaisant et également assez déstressant, il m’arrive de poser la main dessus et de jouer avec celle-ci lors de moment de panique et de stresse laissant place à une relaxation lié à l’occupation des doigts et du détournement de l’esprit.

Ok mais... Et le prix ?

Affiché à 3000€ ttc à sa sortie, j’avoue que cette somme prête à réfléchir ! Cependant, on trouve souvent des promo avec des opérations à 500€ remboursés et autres style de promotions similaires… Cela étant que cet écran reste très cher, même avec de telles performances…

Je pense que ce produit devrait être encore amélioré pour devenir l’écran ultime, mais il y a encore du travail du coté de chez Samsung.

Le verdict.

Le Samsung Odyssey Ark 55″ Gen2 est un très bon écran aux performances élevées, il conviendra beaucoup aux joueurs dans une utilisation vraiment dédiée aux loisirs malgré un prix d’achat relativement élevé. Samsung a écouté ses utilisateurs avec cette seconde génération en apportant des modifications significatives à son produit, ce qui est un très bon point !

De mon côté, je regrette de ne pas pouvoir régler la hauteur du pied plus basse, la résolution 4k qui mériterai d’être amélioré en 8k ainsi que le nombre de pixels par pouce pour une finesse plus poussée. J’aurai aimé la possibilité d’un mode moniteur PC strict qui permettrait un affichage plus rapide de l’image sans le chargement de Tyzen.

Un produit que je recommande si et seulement si vous en avez les moyens !

Articles populaires
Nos guides

1 Commentaire. En écrire un nouveau

  • Ce genre d’écran doit être un excellent pour travailler, ça serait cool d’avoir un retour basé sur le travail essentiellement. Je suis actuellement sur 2 x 32″ et la séparation centrale est une contrainte désastreuse… Peut être devrais-je me tourner vers les ultra-wide en ultime solution à défaut d’un modèle comme le tien… Le prix fait aussi assez peur 😕

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer